La Bannmühle est une ferme biologique (certifiée Bioland) située en Rhénanie-Palatinat, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne. Cette structure d’accueil se situe donc en milieu rural, dans le village d’Odernheim qui est traversé par un cours d’eau, le Glan et entouré de bois et de collines(à 1h30 de train de Frankfurt-am-Main).

Les horaires de travail sont variables d’une saison à l’autre. La « grande saison », comme j’aime à l’appeler, dure de début septembre à début novembre : c’est la saison des pommes ! Cueillette, tri, pressage, mise en bouteille. Ce sont les tâches principales du volontaire pendant l’automne.On commence à 8h dans le bureau de Hans, mon tuteur et propriétaire de la ferme. On nous donne les missions du jour, qui fait quoi avec qui, qui cuisine pour le groupe de travailleurs. On travaille généralement plus sous la direction de Johannes, son employé. Il est cependant dur d’établir l’heure de « clôture » : la fin varie selon les besoins du jours même, entre 17h et 20h.

Quand on débute, quand on est pas habitué à autant d’activité physique , il ne faut pas hésiter à le dire : les journées sont épuisantes ! Il arrive de devoir travailler le weekend car certaines mise en bouteille par exemple n’attendent pas.

L’ambiance est jeune et amicale et les collègues très différents, les rencontres très diversifiées donc. Cette année, je suis entourées de Hans, donc, de Johannes qui travaille ici à temps plein, les deux apprentis, Linda et Benjamin, un autre volontaire du Nicaragua, Jeffry avec qui je parfais également mon Espagnol.et Wieslaw, le travailleur polonais et homme de confiance de Hans depuis treize ans. Des woofers passent aussi à la ferme et aident en moyenne deux ou trois semaines. Cela fait beaucoup d’animation et de passage : il faut savoir rester ouvert aux rencontres et aimer communiquer et apprendre des autres.

Quand la saison est terminée, en hiver, les tâches varient : il faut s’occuper des vaches (à viande), les Glan Rinder, une espèce typique de la région, et faire tout ce qu’on a pas eu le temps d’accomplir les mois précédents : désinstaller le camp de tipis, ranger, nettoyer, réparer les clôtures ou les piquets de vignobles etc…
Nettoyage d'automneon dégage les rangées de légumes pour l'hiver

 

Je dirais que l’endurance et la patience sont deux qualités à avoir pour rejoindre l’équipe car, parfois, tout va très vite ! De l’expérience dans le domaine n’est pas nécessaire, mais il ne faut pas avoir peur de beaucoup travailler. Quelques bases d’Allemand sont conseillées, pas obligatoires, cela-dit !

Le sentiment d’isolation car la  Bannmühle est un petit village à elle toute seule, lieu de vie de plusieurs familles, une maison d’hôtes et de séminaires et que la gare la plus proche, Staudernheim, est à seulement trois kilomètres. On vit aussi en coloc sur place.

Petit conseil pratique : Ne partez pas sans vêtements bien chauds car les températures peuvent aller bien dessous de zéro et qu’on se s’arrête pas de travailler pour autant !

Viele Glück und viele Spass !

Structure :

Bannmüle

Staudernheim Str. 1

55571 Odernheim am Glan

Lien vers la présentation de la structure : Ferme Bioland Bannmühle

Publicités